Liu Xiaobo : le silence de la Chine

Liu Xiaobo était un héros de la dissidence. La Chine en quête de confiance sur la scène internationale n'est toujours pas devenue une puissance comme les autres.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des policiers par dizaines empêchent l'accès au crématorium. Jusque dans sa mort, le dissident Liu Xiaobo suscite la crainte des autorités chinoises. Une image de lui, sur son lit d'hôpital, les Chinois ne la verront pas. Destinée aux médias étrangers, elle est censée prouver que le prix Nobel a reçu les meilleurs soins jusqu'au bout. C'est la défense des autorités chinoises aujourd'hui critiquée. Car Liu Xiaobo, dont l'épouse est toujours en résidence surveillée, n'a pas pu, comme il le souhaitait être soigné à l'étranger. L'annonce de sa mort est aujourd'hui totalement censurée en Chine.

250 avocats arrêtés le même jour

Il en va ainsi de tous les sujets qui dérangent le régime. La Chine est aussi un pays où Twitter et Facebook sont interdits et la répression peut s'abattre sur tout le monde. Il y a deux ans, 250 avocats ont été arrêtés le même jour. On ne compte plus les parodies de procès, les autocritiques et les aveux forcés. La situation s'est durcie depuis l'arrivée au pouvoir de Xi Jinping en 2012. Un partenaire du G20 salué par Emmanuel Macron comme un des grands leaders de ce monde et par Donald Trump comme un homme très bien. La preuve pour les dissidents chinois que le poids économique de leur pays pèse bien plus que leur cause. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La chaise vide de Liu Xiaobo lors de la cérémonie de récompense du prix Nobel de la paix, le 10 décembre 2010 à Oslo. 
La chaise vide de Liu Xiaobo lors de la cérémonie de récompense du prix Nobel de la paix, le 10 décembre 2010 à Oslo.  (HEIKO JUNGE / SCANPIX NORWAY)