Primaires américaines : selon Trump, "ce soir, il n'y a qu'un vainqueur, moi"

Donald Trump a remporté mardi les primaires républicaines du Michigan et du Mississippi, malgré le tir de barrage de plusieurs dirigeants du parti. Côté démocrate, Bernie Sanders déjoue les pronostics dans le Michigan.

(Le milliardaire a repoussé les "anti-Trump" mardi en remportant deux nouvelles primaires républicaines © REUTERS /Joe Skipper)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Le milliardaire a repoussé les "anti-Trump" mardi en remportant deux nouvelles primaires républicaines pour la Maison Blanche tandis que la soirée a été décevante pour la démocrate Hillary Clinton, battue par Bernie Sanders contre tous les pronostics dans un des deux Etats. 

Un bouclier d'électeurs pour Trump

Les électeurs républicains rejettent clairement  "le tout sauf Trump" entonné par certains de leurs dirigeants. En remportant le Mississippi et le Michigan, le milliardaire confirme sa capacité à s’imposer un peu partout, dans le sud profond comme dans le nord industriel. Selon des résultats quasi-définitifs, l'homme d'affaires a largement remporté le Mississippi, Etat conservateur du Sud, avec 47% des voix, devant Ted Cruz qui recueille 36% des suffrages. Le sénateur du Texas a, lui, gagné la primaire républicaine dans l'Idaho.

Le reportage de Frédéric Carbonne dans le camp républicain
--'--
--'--

Avec son bouclier d’électeurs, Donald Trump se sent invincible. "Tous ceux qui m'ont attaqué se sont ensuite effondrés" a-t-il déclaré en ajoutant "ce soir il n'y a qu'un vainqueur, c'est moi" .

De fait, Marco Rubio, l’adversaire le plus virulent ces derniers jours subit deux nouveaux revers, il est aussi distancé par Ted Cruz et John Kasich. C’est en Floride mardi prochain que le favori du parti républicain jouera sa dernière carte ; la Floride, où Donald Trump a une de ses multiples résidences.

"Quand vous avez une propriété quelque part, vous aimez l’endroit, vous créez des emplois et les gens votent pour vous" 

Ainsi se poursuit le monopoly électoral de Donald Trump. Avec un mélange de magnanimité et de mépris, il promet de travailler avec tout le monde, y compris avec ceux qui le critiquent violemment.

Soirée mitigée pour Hillary Clinton

Côté démocrate, l'ex-secrétaire d'Etat s'est imposée mardi dans le Mississippi, mais Bernie Sanders a fait mentir les sondages en l'emportant d'une courte tête dans le Michigan. D'après des résultats quasi définitifs, il l'emporterait avec 50% des voix, contre 48% pour Hillary Clinton.