Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. Le populiste hollandais Geert Wilders, "un personnage instable, comme Trump"

Le 15 mars 2017, jour d'élections législatives à valeur de test aux Pays-Bas, "Avenue de l'Europe" dresse un bref portrait du populiste islamophobe Geert Wilders, finalement devancé par le ministre libéral sortant, et rappelle certains faits. Extrait.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Proche de Marine Le Pen en plus radical, Geert Wilders a raté son pari de faire de son "Parti pour la liberté" (PVV) populiste et islamophobe la première force politique aux Pays-Bas. Ce 15 mars 2017, aux élections législatives, il a été devancé par le ministre sortant, le libéral Mark Rutte.

Le politologue Meindert Fennema, auteur d'une biographie non autorisée du député hollandais, apportait pour "Avenue de l'Europe" son éclairage sur une personnalité "instable, tout comme Trump". Geert Wilders est un ancien assistant parlementaire de l'ex-commissaire européen Frits Bolkestein. Aujourd'hui, c'est lui l'opposant le plus virulent à l'Union européenne. Il prône un "Nexit", une sortie de l'UE.

L'une de ses obsessions : l'immigration

L'autre obsession du politicien d'extrême droite est l'immigration. Les immigrés et les salariés des pays de l'Est ? Des voleurs d'emplois et de culture, selon lui. Wilders, qui a promis de fermer toutes les mosquées du pays, est sous le coup d'une fatwa et vit désormais caché. En 2014, il avait scandalisé le monde entier en faisant hurler au public d'un de ses meetings qu'il voulait "moins de Marocains" dans la ville (ce qui lui a valu une condamnation en 2016).

Extrait de "Pays-Bas : Nexit or not Nexit", un reportage diffusé dans "Avenue de l'Europe, le mag" le 15 mars 2017.

Geert Wilders, le leader de l\'extrême droite hollandaise
Geert Wilders, le leader de l'extrême droite hollandaise (FRANCE 3 / FRANCETV INFO)