Pays-Bas : son modèle de flexibilité dans le travail

Les Néerlandais renouvelleront demain, mercredi 15 mars, leurs députés. Les Pays-Bas restent un laboratoire social, le temps partiel y est par exemple très répandu. Les Hollandais travaillent en moyenne 30 heures par semaine.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Comme une majorité de Hollandais, ces employés ont choisi le temps partiel. Ils ont surtout retenu des horaires en fonction de leurs priorités familiales ou personnelles. Une flexibilité qui repose sur une bonne entente générale. "Les gens commencent quand ils veulent, souvent ils se mettent d'accord avec leur équipe," explique Daan Weddepohl, directeur de cette start-up. Kenneth a lui choisi de passer du temps avec ses enfants. L'après-midi après le bureau, il récupère ses deux filles à l'école. Pour cet avocat qui a quitté son emploi à l'université pour être indépendant, le moment privilégié de la journée, c'est le goûter.

Du temps synonyme d'épanouissement

"J'apprécie vraiment ces moments, être indépendant, jouer avec mes enfants. Leur maman est même jalouse parfois", explique l'avocat international. Aujourd'hui, Kenneth se consacre à l'écriture de livres ou de publications juridiques, ce temps choisi est synonyme pour lui d'épanouissement. Travailleurs indépendants, auto-entrepreneurs, militants associatifs, le temps partiel aux Pays-Bas concerne tous les secteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo illustration travail.
Photo illustration travail. (MAXPPP)