Législatives aux Pays-Bas : le candidat d'extrême droite Geert Wilders peut-il l'emporter ?

Demain, mercredi 15 mars, se déroulent les élections aux Pays-Bas. Geert Wilders, le candidat de l'extrême droite, va-t-il diriger le pays ? En tout cas, il est l'un des favrois du scrutin. Son discours anti-islam et anti-Europe séduit.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il travaille dans le plus vieil atelier de réparation de bicyclettes d'Amsterdam aux Pays-Bas. Frantz retape de vieux vélos et les remet à neuf. Un petit commerce prospère où les vols de matériel sont rares. Pourtant, ce petit patron dénonce une montée de l'insécurité et vote pour le parti du leader du parti xénophobe, Geert Wilders. "On a beaucoup de mosquées ici, c'est pas le problème, mais il ne faut pas en construire plus, regardez dans d'autres pays musulmans, il n'y a pas beaucoup d'églises", explique le réparateur de vélos.

L'idole des "Néerlandais blancs en colère"

Une opinion rejetée par les employés de cette start-up qui vend des jouets dans toute l'Europe. En quelques mois, la jeune pousse a grandi, de deux salariés au départ à dix aujourd'hui. Le directeur prône lui l'ouverture des marchés et se moque du programme économique de Wilders. "Si on quitte l'Europe, je pense que les grandes multinationales quitteraient notre pays, car elles n'auraient plus le moindre intérêt à rester ici", assure le chef d'entreprise. Des patrons en majorité critiques, mais souriants car tous les indicateurs économiques sont au vert : faible chômage et croissance à 2%. Dans ce contexte, de nombreux salariés éprouvent un sentiment de déclassement. Et pour ceux qu'on appelle les "Néerlandais blancs en colère", Wilders est devenu une idole.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le leader du parti d\'extrême-droite des Pays-Bas, Geert Wilders, en décembre 2015, à La Haye. 
Le leader du parti d'extrême-droite des Pays-Bas, Geert Wilders, en décembre 2015, à La Haye.  (MARTIJN BEEKMAN / ANP)