Pays-Bas : un projet qui entend nettoyer les océans des déchets en plastique sera lancé d'ici à un an

Le projet "The Ocean Cleanup" entend se servir des courants marins pour collecter les déchets en plastique qui dérivent dans les océans.

Le premier prototype du projet \"The Ocean Cleanup\" est mis à l\'eau au large de La Haye (Pays-Bas), le 23 juin 2016.
Le premier prototype du projet "The Ocean Cleanup" est mis à l'eau au large de La Haye (Pays-Bas), le 23 juin 2016. (REMKO DE WAAL / ANP MAG / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le projet s'appelle "The Ocean Cleanup", c'est-à-dire le nettoyage de l'océan. Un Néerlandais qui veut débarrasser les océans des déchets en plastique, a annoncé, jeudi 11 mai lors d'une conférence de presse (en anglais), qu'il se lancerait dans les douze prochains mois. Le coup d'envoi était auparavant prévu en 2020, mais une amélioration technologique a permis d'accélérer le projet. 

Avec ce projet, Boyan Slat entend se servir des courants marins pour collecter les déchets en plastique provenant de bouteilles ou de sacs qui flottent dans les océans, comme le montre cette vidéo de présentation.

D'après Ocean Cleanup, huit millions de tonnes de plastique viennent polluer les océans chaque année. "Pour attraper le plastique, il faut agir comme le plastique", a donc proposé Boyan Slat lors de sa conférence. Une trentaine de barrières mesurant d'un à deux kilomètres de long seront mises à l'eau. Elles seront attachées à une ancre flottante de 12 mètres de long qui évoluera dans l'eau avec les déchets en plastique, au gré des courants. Une technique qui remplace celle initialement prévue, à savoir une barrière de 100 km en forme de V arrimée au fond marin et équipée d'un filet s'enfonçant dans l'eau pour collecter les déchets.

Grâce à ces innovations, Boyan Slat espère nettoyer 50% de la grande plaque de déchets du Pacifique d'ici à cinq ans, contre 42% en dix ans comme prévu à l'origine.