Les Néo-Zélandais n'envoient plus de lettres, la poste livre du poulet frit pour compenser le manque d'activité

Les services postaux testent un service de livraison de nourriture à domicile, en partenariat avec la chaîne de fast-food KFC.

Un restaurant KFC à Chongqing (Chine), le 14 février 2016.
Un restaurant KFC à Chongqing (Chine), le 14 février 2016. (HE LILI / IMAGINECHINA / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est une manière originale de compenser le manque d'activité. La poste de Nouvelle-Zélande a commencé à livrer des plats de la chaîne de fast-food Kentucky Fried Chicken (KFC), spécialisée dans le poulet frit, rapporte le Guardian (en anglais) mardi 4 avril. Le but : permettre aux services postaux de limiter leurs pertes de revenus, alors que le nombre de courriers envoyés a diminué de moitié en dix ans.

Une expérimentation à Tauranga

Chaque semaine, ceux que l'on surnomme "les Kiwis" envoient un million de lettres de moins que la précédente, indique Mike Stewart, un porte-parole de la poste néo-zélandaise. "Tous les services postaux du monde luttent pour savoir quoi faire quand le courrier disparaît, poursuit-il. Nous voulons survivre encore 100 ans, mais nous avons urgemment besoin de diversifier nos activités."

La poste néo-zélandaise s'est associée à KFC pour assurer les livraisons à domicile de la chaîne de fast-food à Tauranga, sur l'île du Nord. Une trentaine de conducteurs ont été recrutés pour cette expérimentation. S'ils utilisent pour l'instant leurs véhicules personnels, ils pourraient, à terme, effectuer les livraisons à bord de la flotte de la poste. S'il fonctionne, ce partenariat pourrait être étendu. KFC, qui ne livre à domicile que dans deux villes de Nouvelle-Zélande, souhaite proposer ce service dans la moitié du pays.