Ouagadougou : les deux Français tués travaillaient pour la même entreprise

L'attaque de Ouagadougou au Burkina Faso a causé la mort de 29 personnes dont deux Français qui travaillaient pour le compte d'une entreprise de transport basée en région parisienne. Un troisième salarié de l'entreprise a également été tué. Le Quai d'Orsay ne confirme pas qu'il s'agit d'un Français.

(Les deux Français tués étaient de Saint-Ouen l'Aumône © maxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

 Ce sont trois salariés d'une même entreprise de Saint-Ouen l'Aumône dans le Val d'Oise qui sont morts à Ouagadougou, tués dans cette attaque des djjhadistes. C'est  en tout cas ce qu'assure le journal Le Parisien. Cette société Scales est spécialisée  dans le transport d'objets très lourds. Le maire de la commune nous a confirmé que certains de ses salariés sont habitués aux missions à l'étranger. Samedi après-midi, ce sont d'abord des messages de recherche qu'on a vu apparaitre sur les réseaux sociaux, la fille d'un des salariés avait lancé un avis de recherche sur twitter. Un nouveau message est apparu quelques heures après.

A LIRE AUSSI ►►► "J'avais un pressentiment" témoigne la fille d'un des trois salariés de Scales tués à Ouagadougou

La maire de Beauvais, Caroline Cayeux a publié hier soir un message sur Facebook, elle fait part de son immense tristesse en apprenant qu'une victime vivait dans son agglomération.Le ministère des Affaires étrangères  faisait état hier soir de deux ressortissants français tués mais il ne confirme pas que la troisième victime dont parle le journal Le Parisien est bien de nationalité française.