Des identitaires norvégiens confondent des sièges de bus... avec des femmes en burqa

Les membres d'un groupe nationaliste ont réagi à la photo postée par un photojournaliste farceur sur leur page Facebook. 

La photo des sièges de bus postée fin juillet sur la page du groupe Facebook Fedrelandet viktigst, avec cette simple question : \"Qu\'en pensez-vous ?\"
La photo des sièges de bus postée fin juillet sur la page du groupe Facebook Fedrelandet viktigst, avec cette simple question : "Qu'en pensez-vous ?" (CAPTURE D'ÉCRAN / SINDRE BEYER / FACEBOOK)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est une banale photo de sièges de bus, postée à la fin juillet sur le groupe Facebook nationaliste Fedrelandet viktigst ("La patrie d'abord"). Mais parmi les 13 000 membres de ce groupe fermé, qui affirme regrouper "ceux qui aiment la Norvège, et qui apprécient ce pour quoi nos ancêtres se sont battus", certains ont confondu les sièges bleu marine... avec des femmes vêtues d'une burqa. 

Simplement titrée "Qu'en pensez-vous ?", la photo comptabilise 108 commentaires, une heure après sa publication. "Tragique", "terrifiant", "ça fait vraiment peur et ça devrait être interdit", "l'islam est et sera toujours une malédiction"... Beaucoup s'indignent de la présence de ce qu'ils considèrent comme six femmes entièrement voilées dans un bus semblable à ceux qui circulent à Oslo, la capitale du pays, rapporte le quotidien norvégien Nettavisien (article en norvégien).

On ne peut jamais savoir qui se cache en dessous. Ça pourrait être des terroristes avec des armes.

Un membre du groupe Fedrelandet viktigst,

sur Facebook

"Ils voient seulement ce qu'ils veulent voir"

Sindre Beyer, un ancien homme politique norvégien devenu membre du groupe par curiosité, comme il l'affirme, diffuse des captures d'écran du post sur son compte Facebook. Son message est partagé 1 800 fois, la méprise des identitaires norvégiens suscitant les moqueries de plusieurs internautes. "Ils voient seulement ce qu'ils veulent voir", "Je ne sais pas s'il faut en rire ou pleurer", commentent ces derniers.

"Beaucoup de ces commentaires sont racistes et produisent plein de fausses infos qui sont ensuite partagées plus largement", a confié l'ancien élu à BuzzFeed News. Ce dernier explique avoir voulu montrer les "attitudes pleines de préjugés" de certains groupes et forums.

"Le pire troll de la Norvège"

L'auteur du post dans le groupe Fedrelandet viktigst a été retrouvé par le journal Nettavisien. Il s'agit du photojournaliste Johan Slåttavik, qui explique avoir voulu tester "la manière dont la perception d'une image est influencée par ceux qui nous entourent". Celui qui se réjouit sur son propre compte Facebook d'être "probablement le pire troll de la Norvège" a confié au quotidien "avoir eu un bon fou rire" en voyant l'ampleur des réactions.

Ce n'est pas la première fois que des identitaires se laissent abuser par une photo. En France, une photo de femmes en voile intégral devant un bâtiment présenté comme une caisse d’allocations familiales circule régulièrement parmi les réseaux d'extrême droite. La photo, truquée, a en réalité été prise devant un commissariat à Londres, au Royaume-Uni.