Environ 4 000 militaires français sont actuellement déployés au Mali, où de violents combats les opposent aux combattants jihadistes, dans le nord-est du pays. Plusieurs dizaines de combattants islamistes ont été tués, selon la Défense, au cours des derniers jours dans cette zone montagneuse de l'Adrar des Ifoghas, où un 3e militaire français a péri samedi 2 mars. "Nous avons pris en tenaille l'ensemble de l'Adrar des Ifoghas et la vallée d'Ametettai en particulier et ce n'est pas fini parce qu'après, il y a d'autres vallées", avait déclaré mardi 5 mars le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, sur BFMTV.

L'armée française a diffusé des images filmées le 26 février lors de combats dans cette région du nord du Mali, qui illustrent les difficultés rencontrées par les soldats dans ce relief de pierres et de sable.

Un soldat français a été tué, mercredi 6 mars, lors de combats contre les groupes islamistes armés dans la région de Gao, au Mali. C'est le quatrième depuis le début de l'intervention française le 11 janvier dans ce pays.

Des soldats français dans l'Adrar des Ifoghas, au Mali, le 1er mars 2013.
Des soldats français dans l'Adrar des Ifoghas, au Mali, le 1er mars 2013. (GISHLAIN MARIETTE / ECPAD)