Le jihadiste français Gilles Le Guen a été arrêté, dans la nuit de dimanche à lundi 29 avril à Tombouctou (Mali), par l'armée française. Une arrestation confirmée par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, mercredi 1er mai sur Europe 1.

Marié à une Marocaine, père de cinq enfants âgés de 2 à 10 ans, le quinquagénaire né en Loire-Atlantique affirmé s'être converti à l'islam en France, en 1985. Mathieu Guidère, professeur des universités et spécialiste de l'islamisme radical, analyse le parcours de radicalisation, année par année, de Gilles Le Guen alias Abdel Jelil, devant la caméra de France 3.

Le spécialiste des mouvements islamistes parle de "dérive individuelle" à ses débuts, "sans lien avec une quelconque organisation", et du rôle du jihadiste dans la situation confuse au nord du Mali depuis plus d'un an. Ce parcours de Gilles Le Guen "n'en fait pas un combattant avéré", insiste Mathieu Guidère. Voici des extraits de son entretien, mercredi 1er mai, par Sylvain Lequesne et Fabienne Blévis.

Mathieu Guidère, professeur des universités et spécialiste de l'islamisme radical, interrogé le 1er mai 2013 par France 3.
Mathieu Guidère, professeur des universités et spécialiste de l'islamisme radical, interrogé le 1er mai 2013 par France 3. (FRANCE 3 / FRANCETV INFO)