Les résultats devraient tomber prochainement. Des tests ADN sont actuellement pratiqués sur des corps d'islamistes tués au Mali. L'objectif est de déterminer s'il s'agit bien des chefs de guerre Abou Zeid et Mokhtar Belmokhtar, a indiqué jeudi 7 mars le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, sur RTL.

"Nous savons qu'il y a pas mal de chefs parmi les plusieurs centaines de terroristes qui ont été tués" au cours des derniers jours lors des combats dans le massif montagneux des Ifoghas, à la frontière algérienne, a déclaré Laurent Fabius. "Pour les précisions sur les identités, il faut faire des vérifications très précises avec l'ADN. C'est ce que les services de l'armée sont en train de faire."

Le Tchad a annoncé la semaine précédente que ses militaires avaient tué les jihadistes AbouZeid, haut responsable d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), et Mokhtar Belmokhtar, chef d'une branche dissidente d'Aqmi, mais Paris n'a pas confirmé. "Nous aurons terminé le ratissage de ce massif au moment dont a parlé le président de la République", a par ailleurs affirmé LaurentFabius, se référant à l'annonce de François Hollande sur le début de retrait des troupes françaises du Mali en avril.

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, était l'invité de RTL, jeudi 7 mars 2013. 
Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, était l'invité de RTL, jeudi 7 mars 2013.  (RTL)