Alors qu'une partie des troupes françaises s'est installée à Niono, d'autres soldats tricolores ont pris position un peu plus à l'est sur l'aéroport militaire de Sévaré, au Mali. Une semaine après le début de l'intervention, l'armée française renforce sa présence sur le front, qui sépare le nord du Mali, contrôlé par des groupes jihadistes, du sud, loyal au pouvoir de Bamako.

Sévaré, à 630 kilomètres de la capitale malienne, est une ville clé dans la guerre qui oppose la France aux groupes du nord Mali. Son aéroport permet de mener des opérations vers l'extrême-nord du pays. Elle se situe à 50 kilomètres de Konna.

Konna, tombée le 10 janvier, avait précipité l'intervention de la France qui redoutait une percée des groupes islamiques liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique vers le sud et Bamako. L'armée malienne en a repris le contrôle jeudi.

Un soldat français à Niono, au Mali, le 20 janvier 2013.
Un soldat français à Niono, au Mali, le 20 janvier 2013. (ISSOUF SANOGO / AFP)