Mali : neuf morts dont un Casque bleu dans deux attaques contre l'ONU

Neuf personnes ont perdu la vie dans deux attaques contre l'ONU perpétrées hier, lundi 14 août, au Mali. Les faits avec France 2.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les Casques bleus étaient visés, mais les victimes sont principalement des Maliens : cinq agents de sécurité, employés par l'ONU, un gendarme, et un agent contractuel, ont perdu la vie, ainsi qu'un soldat de l'ONU.

L'attaque s'est déroulée en deux temps : hier après-midi, lundi 14 août, des camps de la Minusma, force de l'ONU au Mali, sont visés à Douentza, au centre du pays. Des hommes armés, non identifiés, prennent ensuite d'assaut le quartier général de l'ONU à Tombouctou, plus au Nord. Six assaillants sont tués pendant la riposte des soldats de l'ONU.

L'ONU ciblée ?

Ces terroristes étaient armés de grenades et de kalachnikovs. Deux jours après l'attentat de Ouagadougou, ces attaques pourraient avoir un lien avec la volonté de l'ONU de créer une force militaire au Sahel, pour lutter contre les jihadistes. Tombouctou et le nord du pays étaient tombés sous la coupe de groupes liés à Al-Qaïda en 2012, avant d'être libérés par l'intervention militaire française.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un casque bleu de la mission de l\'ONU au Mali (Minusma) patrouille à Tombouctou, le 19 septembre 2016.
Un casque bleu de la mission de l'ONU au Mali (Minusma) patrouille à Tombouctou, le 19 septembre 2016. (SEBASTIEN RIEUSSEC / AFP)