Les Touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) ont annoncé jeudi 5 avril la fin des opérations militaires dans le nord du Mali. Ce cessez-le-feu ne signifie pas pour autant la fin des combats : à Bamako, la junte demande aux Occidentaux d'intervenir pour l'aider à reconquérir le terrain perdu.

FTVi revient en vidéo sur les deux semaines qui ont coupé le pays en deux et l'ont plongé dans l'incertitude.

Un habitant de Bamako (Mali) lit les journaux, mercredi 4 avril. 
Un habitant de Bamako (Mali) lit les journaux, mercredi 4 avril.  (ISSOUF SANOGO / AFP)