Libye : formation d'un gouvernement d'union nationale

L'espoir renaît en Libye avec la formation d'un nouveau gouvernement pour tenter de mettre fin au chaos qui a permis au terrorisme de s'installer. Les explications de France 2.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Face au danger et sous la pression de l'ONU, un gouvernement d'union nationale a été formé en Libye. Fayez al-Sarraj est devenu le nouveau Premier ministre libyen. Il porte sur ses épaules les espoirs d'une partie de son peuple, et surtout, de la communauté internationale. La chef de la diplomatie européenne salue aujourd'hui une avancée : "Seul un gouvernement libyen unifié sera capable d'en finir avec les divisions, et de vaincre le terrorisme", a déclaré Federica Mogherini.

Une situation complexe

Depuis plus de quatre ans et la chute de Mouammar Kadhafi, la Libye n'a cessé de s'enfoncer dans le chaos, rongée par les affrontements entre les milices qui se disputent le territoire. Des groupes armés qui, depuis juillet 2014, se sont rangés derrière deux gouvernements concurrents, basés à Tripoli à l'Ouest, l'autre à Tobrouk à l'Est. Deux parlements censés se ranger derrière l'autorité du nouveau Premier ministre. Problème : le texte doit encore être ratifié et rencontre de nombreuses réticences sur le terrain. Profitant du chaos ambiant, le groupe Etat islamique s'est installé en Libye, dans la ville de Syrte, depuis juillet dernier. Les jihadistes contrôlent désormais une bande de 150 kilomètres le long des côtes libyennes.

Le JT
Les autres sujets du JT