Huit multi-milliardaires possèdent autant que la moitié de la population mondiale

L'association britannique Oxfam a publié, lundi, un rapport révèlant l'écart grandissant entre les plus riches et les plus pauvres à l’occasion du forum économique mondial à Davos.

Bill Gates, le 13 décembre 2016 à New-York, fait partie des plus grosses fortunes mondiales. (Photo d\'illustration)
Bill Gates, le 13 décembre 2016 à New-York, fait partie des plus grosses fortunes mondiales. (Photo d'illustration) (TIMOTHY A. CLARY / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Huit personnes détiennent autant de richesses que les 3,6 milliards les plus pauvres de la population mondiale. C'est une étude de l'association britannique Oxfam, publiée lundi 16 janvier, qui le révèle. Les huit hommes les plus riches de la planète s'appellent Bill Gates, Mark Zuckerberg ou Warren Buffet. Leur fortune combinée s'élève à 426,2 milliards d'euros. L'analyse a été livrée en marge de l'ouverture du forum économique mondial de Davos où l'association sera présente.

Ils étaient 62 en 2016

"Il y aura toujours des milliardaires", a expliqué Manon Aubry, porte-parole d'Oxfam en France, lundi sur franceinfo. Cependant, l'association dénonce une concentration des richesses au fil des années. En 2016, il étaient une soixantaine à posséder autant que la moitié de la population mondiale. "Le système leur permet de toujours plus s'enrichir. À l'opposé, les revenus stagnent, voire régressent", a regretté Manon Daubry.

Plus généralement, Oxfam réclame d'arrêter de "se focaliser sur le PIB [Produit intérieur brut]" quand on parle de la richesse d'un État. Jusqu'ici, les politiques ne "pensent pas à la manière dont la richesse est distribuée en faveur des plus pauvres", s'est indignée Manon Daubry. Pourtant, "des institutions comme le Fonds monétaire international ou la Banque mondiale ont prouvé que la crise des inégalités a un impact sur la croissance. C'est le serpent qui se mord la queue", a déploré Manon Daubry.

"Le système permet aux milliardaires de s'enrichir toujours plus", Manon Aubry, porte-parole d'Oxfam en France

00:00-00:00

audio
vidéo