Le Japon relance la filière nucléaire

Quatre ans après le drame de Fukishima, un premier réacteur a été remis en service ce  mardi 11 août  à Sendai.  

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'hostilité des Japonais n'y fera rien. Sur la petite île de Kyushu au Japon, 200 manifestants avaient fait le déplacement pour dire leur colère et leur angoisse devant  les portes de la centrale nucléaire de Sendai. "Actuellement, il y a beaucoup d'activité sismique et volcanique. Le redémarrage est fou et complètement immoral", explique une jeune femme.

Un Premier ministre en colère

Dans la foule, Naoto Kan, un ancien Premier ministre avait lui aussi fait le déplacement. "Nous ne pouvons pas prévoir les accidents, voilà pourquoi ils se produisent et ici toutes les précautions nécessaires n'ont pas été prises", a commenté l'ancien ministre. Au même instant à l'intérieur de la centrale Sendai, les techniciens relancent le réacteur numéro 1. Un impératif voulu le gouvernement conservateur. Selon un rapport, l'arrêt du nucléaire aurait coûté plus de 26 milliards d'euros au pays. Quatre ans après Fukishima et deux ans après, l'arrêt des 48 centrales, le Japon renoue avec le nucléaire. D'ici 2030, le pays vise à produire 20% de l'électricité grâce à cette énergie.  
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants antinucléaires manifestent contre le redémarrage de la centrale de Sendai (Japon), le 11 août 2015.
Des manifestants antinucléaires manifestent contre le redémarrage de la centrale de Sendai (Japon), le 11 août 2015. (JIJI PRESS / AFP)