VIDEO. Le Japon lance un nouveau satellite espion visant la Corée du Nord

Tokyo surveille depuis l'espace les agissements de Pyongyang  depuis la fin des années 1990.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le Japon a lancé dans l'espace un nouveau satellite espion, vendredi 17 mars, depuis la base de Tanegashima, dans le sud-ouest de l'archipel. L'engin vient compléter une flotte visant en particulier à surveiller les mouvements de la Corée du Nord.

La surveillance depuis l'espace des agissements du voisin nord-coréen a été imaginée à la fin des années 1990, en raison des craintes suscitées par la Corée du Nord, qui venait d'effectuer des tirs de missiles. Depuis, le régime de Pyongyang ne s'est pas calmé. La menace s'est même accentuée.

De quoi repérer au sol des objets d'un mètre

Sur ordre du dirigeant Kim Jong-un, les Nord-Coréens ont ainsi tiré le 6 mars une salve de missiles balistiques. Trois d'entre eux ont fini leur course en mer près de l'archipel nippon. L'ambition est de mettre au point un missile intercontinental balistique (ICBM) capable de porter le feu nucléaire sur le continent américain.

Les satellites espions du Japon permettent notamment de repérer au sol des objets d'un mètre de côté, de nuit ou à travers un plafond nuageux, à partir d'une altitude de plusieurs centaines de kilomètres. Le dispositif complet est censé permettre d'observer au moins une fois par jour chaque zone terrestre. A l'avenir, le gouvernement projette d'étendre la flotte à dix engins afin d'avoir à coup sûr quotidiennement plusieurs vues d'un même lieu terrestre.

Un satellite espion japonais, lancé le 17 mars 2017 depuis le centre spatial Tanegashima (Japon).
Un satellite espion japonais, lancé le 17 mars 2017 depuis le centre spatial Tanegashima (Japon). (ICHIRO OHARA / YOMIURI)