Japon : la vie à Fukushima cinq ans après la catastrophe

Le Japon commémorait hier, vendredi 11 mars, les cinq ans de la catastrophe de Fukushima.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cinq ans après la catastrophe, tous les secteurs d'activité sont toujours en berne dans la région de Fukushima. Avec les rejets radioactifs de la centrale, la pêche est en péril. Sur le marché, les ventes sont toujours faibles. Difficile pour les commerçants de gagner la confiance des consommateurs. "Aujourd'hui encore, beaucoup de clients nous demandent si le poisson d'ici est fiable, ça me fait tellement mal au coeur", déplore un commerçant à France 3.

Plus de 100 000 sinistrés

La ville de Fukushima reste figée. Les boutiques sont délabrées, les rues désertes, la gare est à l'abandon. Aujourd'hui, plus de 100 000 sinistrés vivent dans des logements précaires en attendant peut-être un jour de retourner à Fukushima. Beaucoup ont vécu presque cinq ans dans l'une de ces cités pour réfugiés. Aujourd'hui, les regards restent portés sur cette centrale. Il faudra encore quelques années aux sinistrés pour reconstruire la zone, et panser les blessures de Fukushima.

Le JT
Les autres sujets du JT
La centrale dévastée de Fukushima Daiichi (Japon), le 10 février 2016.
La centrale dévastée de Fukushima Daiichi (Japon), le 10 février 2016. (TORU HANAI / AFP)