Fukushima : cinq ans après, retour sur les conséquences du drame

Nombreux sont les Japonais qui tentent encore de retrouver leurs proches, disparus lors de la catastrophe.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une minute de silence a été observée à 14h46  (heure locale) ce vendredi 11 mars au Japon, cinq ans après la catastrophe de Fukushima. Le bilan de ce drame est catastrophique, plus de 16 000 morts, dont près de 2 500 personnes qui n'ont jamais été retrouvées. Leurs proches ne renoncent pas à chercher les corps.

Une triple tragédie

Jamais le Japon n'avait connu une telle catastrophe. Le 11 mars 2011, le nord-est du pays est frappé par une triple tragédie : un séisme suivi d'un tsunami puis une catastrophe nucléaire. La centrale de Fukushima est touchée. Depuis cinq ans, de nombreux Japonais essayent de reconstruire leur vie. "Je suis un père et le plus grand devoir d'un père c'est de protéger ses enfants. J'ai été incapable de le faire. Je voudrai leur présenter mes excuses", déclare Takayuki Ueno, un rescapé. C'est l'une des suites moins connues du drame de Fukushima : maladies, suicides, d'après l'agence de reconstruction du site, plus de 3 000 rescapés seraient décédés des conséquences psychologiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Japonais prient, vendredi 11 mars 2016, sur les côtes de Sendai (Japon), en hommage aux victimes du séisme, du tsunami et de la catastrophe nucléaire de Fukushima, survenus cinq ans plus tôt. 
Des Japonais prient, vendredi 11 mars 2016, sur les côtes de Sendai (Japon), en hommage aux victimes du séisme, du tsunami et de la catastrophe nucléaire de Fukushima, survenus cinq ans plus tôt.  (TORU YAMANAKA / AFP)