Fukushima : cinq ans après, les habitants restent hantés par les images

Le Japon a rendu hommage à ses victimes, cinq ans après la catastrophe de Fukushima.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Silence et recueillement au Japon ce vendredi 11 mars, cinq ans après la catastrophe de Fukushima. À 14h46, l'heure précise du tsunami, tous les Japonais à travers le pays se sont arrêtés et ont observé une minute de silence. "J'ai perdu beaucoup de personnes de ma famille. Tous mes voisins sont morts. Je prie pour qu'ils reposent en paix", explique un homme.

L'une des plus graves catastrophes nucléaires

Le drame s'est produit le 11 mars 2011 : un tremblement de terre au large en pleine mer provoque une vague de 15 mètres de haut qui déferle sur les côtes. Le Japon est un pays où les habitants sont préparés face aux séismes et aux tsunamis, mais ce jour-là, la vague est très forte et rentre très loin à l'intérieur des terres. Des villes sont réduites en quelques minutes à l'état de ruines. Après le tsunami, le Japon connaît l'une des plus graves catastrophes nucléaires du monde. Des milliers d'habitants seront évacués en urgence de la zone. Aujourd'hui encore, la décontamination continue. Plus de 100 000 personnes vivent dans des logements précaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Japonais prient, vendredi 11 mars 2016, sur les côtes de Sendai (Japon), en hommage aux victimes du séisme, du tsunami et de la catastrophe nucléaire de Fukushima, survenus cinq ans plus tôt. 
Des Japonais prient, vendredi 11 mars 2016, sur les côtes de Sendai (Japon), en hommage aux victimes du séisme, du tsunami et de la catastrophe nucléaire de Fukushima, survenus cinq ans plus tôt.  (TORU YAMANAKA / AFP)