Fukushima : cinq ans après, le pays peine à tourner la page

Un hommage national a été rendu ce 11 mars aux milliers de victimes de la catastrophe.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Il y a cinq ans, le Japon était frappé par le plus grand drame de son histoire depuis la guerre. Ce 11 mars, un hommage a été rendu aux victimes du séisme et du tsunami qui avaient provoqué la catastrophe de Fukushima. Une minute de silence a notamment été observée à 14h46 (heure locale) dans tout le pays.

Les antinucléaires dans la rue

Le 11 mars 2011, un violent tremblement de terre au large des côtes, suivi d'un immense raz-de-marée touchent le nord-est du Japon. Puis survient la catastrophe nucléaire. Les réacteurs de Fukushima sont touchés. Des milliers d'habitants sont évacués en urgence. Cinq ans après, le Japon a du mal à tourner la page. Ils sont toujours 100 000 à vivre dans des préfabriqués et le nombre de malades a fortement augmenté, notamment chez les enfants. "À Fukushima, le taux de cancer de la thyroïde chez ceux qui avaient moins de 18 ans au moment de la catastrophe est 20 à 50 fois supérieur à celui des autres régions du Japon", explique le professeur Toshihide Tsuda. Les antinucléaires ont manifesté toute la journée à Tokyo. Mais le Premier ministre japonais a déclaré qu'il jugeait impossible pour l'archipel de se passer de cette énergie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des habitants de Tokyo (Japon) observant une minute de silence en mémoire des victimes du séisme, du tsunami et de l'accident nucléaire de Fukushima, troisans jour pour jour après le drame, le 11 mars 2014.
Des habitants de Tokyo (Japon) observant une minute de silence en mémoire des victimes du séisme, du tsunami et de l'accident nucléaire de Fukushima, troisans jour pour jour après le drame, le 11 mars 2014. (EUGENE HOSHIKO / AP / SIPA)