Marche pour les sciences : les scientifiques se mobilisent

Née aux États-Unis pour contester l'attitude de l'administration Trump, la marche pour les sciences s'exporte en France. Plusieurs manifestations sont prévues à la veille de l'élection présidentielle. Adrien Jeantet, physicien, fait le point pour Franceinfo.

Voir la vidéo
franceinfo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le président Donald Trump a récemment déclaré que le réchauffement climatique était un canular. Pour Adrien Jeantet, physicien, "Avoir une croyance, une opinion est tout à fait respectable, mais ça ne se place pas sur le même plan qu'un ensemble de faits qui ont été validés par des démarches scientifiques. Donc quand on dit qu'il y a du réchauffement climatique, et que ce réchauffement climatique est causé par l'Homme, c'est validé par des recherches, par des travaux de centaines et de milliers de personnes. On ne peut pas simplement dire 'Moi, à mon avis, ça n'existe pas'", s'insurge le scientifique.

La marche pour les Sciences

Ce jeune physicien se bat contre la négation des résultats scientifiques, c'est pourquoi il a souhaité participer aux marches pour les sciences organisées en France. Comme il l'explique à Franceinfo, "Le mouvement en France est né tout de suite après celui des États-Unis. On se reconnaissait dans leurs peurs face à l'administration Trump, et nous avions envie de remettre les Sciences au coeur de la société en France".

adrien jeantet
adrien jeantet (FRANCEINFO)