Italie : les oliviers se meurent

Une bactérie décime les oliveraies de la région des Pouilles et menace les terres voisines. Une barrière phytosanitaire est mise en place pour contenir l'avancée de l'épidémie.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Une catastrophe naturelle et économique est en cours. Depuis plusieurs semaines, une bactérie, la xylella fastidiosa, décime les champs d'oliviers. Des milliers d'hectares ont été détruits et l'épidémie menace les pays voisins. La région des Pouilles, au sud de l'Italie, représente la plus grande oliveraie du monde : 60 millions d'arbres, condamnés par un mal qui les ronge les uns après les autres. La bactérie attaque d'abord le bout des branches, puis l'arbre se dessèche complètement.

Une barrière phytosanitaire pour contenir la bactérie

Le mal est transporté d'arbre en arbre par des insectes voraces à une vitesse fulgurante. En un an, il a parcouru 40 kilomètres. Le risque de propagation dans tout le bassin méditerranéen est réel. Les scientifiques ne trouvent pas de solution pour soigner les arbres. Leur objectif est désormais de contenir la progression de la bactérie. Ainsi, une barrière phytosanitaire a été mise en place et de nombreux arbres sont arrachés. La région est en quarantaine. 

Le JT
Les autres sujets du JT