La méthode Macron et son parti En marche ! inspirent la gauche italienne

Depuis son échec au référendum sur la Constitution, en décembre dernier, Matteo Renzi, l'ancien Premier ministre italien, cherche à sauver son camp. Pour y parvenir, le Parti démocrate pourrait bien s'inspirer d'Emmanuel Macron et de son parti, En Marche !

L\'ancien Premier ministre Matteo Renzi lors du comité de direction du Parti démocrate italien le 19 février 2017.
L'ancien Premier ministre Matteo Renzi lors du comité de direction du Parti démocrate italien le 19 février 2017. (REMO CASILLI / REUTERS)
logo
Mathilde ImbertyfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Il n'y a pas que la France où la gauche est divisée. En Italie aussi, elle n’avance pas unie. Le Parti démocrate est en train de se scinder. Après la réunion du comité de direction qui a tourné au mélodrame le 19 février, la rupture est consommée. L’ancien Premier ministre italien a ainsi démissionné de son poste de secrétaire du parti et a déclenché le processus d’organisation d’un congrès extraordinaire, qui doit se tenir au printemps. Dans la foulée, des leaders comme Massimo d’Alema ou Pier Luigi Bersani ont définitivement quitté leur formation de rattachement, tournant le dos à Matteo Renzi et ses troupes.

Matteo Renzi défait au référendum de décembre sur la réforme constitutionnelle, doit donc trouver la solution pour sauver son leadership et son parti. Il regarde attentivement de l’autre côté des Alpes, du côté d’Emmanuel Macron.

Un site internet du même nom

Une trentaine d’élus du Parti démocrate ont donc décidé de quitter le navire et de créer de nouveaux groupes parlementaires. Des élus qui se situent à la gauche de la gauche. Matteo Renzi, lui, espère revenir plus fort au congrès du printemps et remodeler le parti.

Le parallèle avec Emmanuel Macron est évident, selon Marco Damilano, politologue et vice-directeur du premier hebdomadaire italien L’Espresso : "Il y a une scission entre l’ancienne garde du parti et la formation guidée par Matteo Renzi qui semble surtout s’inspirer du modèle Macron, décrit-il. C'est une formule éloignée de la gauche traditionnelle, qui ne se proclame ni de gauche ni de droite, et basée sur la figure d’un personnage nouveau."

Matteo Renzi ne cesse de dire : 'il faut se remettre en marche', et ses proches les plus fidèles ont même déposé un nom de site internet 'En marche', comme le mouvement d’Emmanuel Macron.

Marco Damilano, politologue italien

à franceinfo

La scission du Parti démocrate ressemble à un suicide, commentent les observateurs. En parallèle, les anti-système du Mouvement 5 étoiles remontent et se préparent à prendre les rênes du pays lors des prochaines élections, vraisemblablement à l’hiver 2018.