Économie : les yachts de luxe boudent la France

La réglementation européenne plus stricte en France qu'ailleurs a fait fuir un grand nombres de yachts loin des côtes françaises, notamment sur la côte méditerranéenne. Pour l'économie locale, la menace est réelle. 

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Sur la "french Riviera", difficile de les rater. Pourtant, cet été, les yachts sont beaucoup moins nombreux que les années précédentes. Alors qu'en Espagne ou en Italie, il devient difficile de compter le nombre de ces palaces flottants, les côtes françaises semblent avoir perdu leur charme. Un constat alarmant qui pourrait coûter cher à l'économie locale, comme le craignent certains élus qui ont écrit au président.

Une réglementation plus stricte

Le problème vient de la réglementation : les nouvelles prérogatives de l'Union européenne font bondir les frais d'exploitation en France. Le gazole, par exemple, est davantage taxé : le plein d'un bateau de 35 mètres coûtera 24 000 euros en France, 11 000 en Italie. Dans la région, près de 4 000 personnes sont employées dans le domaine des yachts. Ces emplois sont désormais menacés. La solution serait d'harmoniser dans toute l'Europe une réglementation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des yachts sur le \"quai des milliardaires\" à Antibes, dans le sud-est de la France, le 20 décembre 2008. 
Des yachts sur le "quai des milliardaires" à Antibes, dans le sud-est de la France, le 20 décembre 2008.  (SAEZ PASCAL/SIPA)