Iran : les femmes défient les ayatollahs

Pour défendre leurs droits, des femmes n'hésitent plus à braver l'interdit en Iran, où le vote pour l'élection présidentielle se déroulera vendredi 19 mai. 

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Entre le président sortant, Hassan Rohani, religieux modéré et son adversaire Ebrahim Raisi, ultra conservateur, pour qui voteront les Iraniennes ? Ce sera l'un des enjeux du scrutin, vendredi 19 mai. Nous avons rendez-vous avec Sarah, une étudiante. À notre surprise, elle arrive cheveux aux vents; sans le foulard islamique. La police des mœurs pourrait l'interpeller. C'est sa façon de manifester sa déception. Le président Rohani avait promis plus de liberté et de droits pour les femmes.

Pas de ministère des femmes

Hassan Rohani avait promis un ministère des femmes, les autorités religieuses, très puissantes, lui ont barré la route. Le guide suprême a même lancé une fatwa contre celles qui font du vélo en ville. Motif : incompatibilité avec la pureté féminine. Pour protester sur internet, celles-ci se filment en selle. Les jeunes ne veulent plus se taire.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ayatollah Khameini s\'exprime devant des étudiants, le 3 novembre 2015, à Téhéran (Iran).
L'ayatollah Khameini s'exprime devant des étudiants, le 3 novembre 2015, à Téhéran (Iran). (SUPREME LEADER'S PRESS OF / ANADOLU AGENCY / AFP)