DIRECT. Début du vote pour la présidentielle en Iran

Les Iraniens ont commencé à voter ce vendredi. Le scrutin présidentiel oppose le président modéré sortant Hassan Rohani au religieux conservateur Ebrahim Raissi.

Des Iraniens votent à l\'élection présidentielle, le 19 mai 2017, à Téhéran, la capitale du pays. 
Des Iraniens votent à l'élection présidentielle, le 19 mai 2017, à Téhéran, la capitale du pays.  (BEHROUZ MEHRI / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Les bureaux de vote ont ouvert, vendredi 19 mai, en Iran pour une élection présidentielle en forme de duel entre le président sortant Hassan Rohani et son rival du camp conservateur Ebrahim Raissi, au terme d'une campagne particulièrement tendue. Suivez sur franceinfo notre direct. 

56,4 millions d'électeurs. Les bureaux ont ouvert à 3h30 GMT. Pour ce scrutin, 56,4 millions d'électeurs sont appelés aux urnes. Au travers des deux candidats, le choix se fait entre la poursuite de l'ouverture au monde voulue par Rohani et la préférence nationale prônée par Raissi.

Le guide suprême a votéL'un des premiers à voter a été le guide suprême Ali Khamenei, qui a appelé ses compatriotes à voter "massivement, le plus tôt possible". "Lorsqu'on accompli une bonne action, on doit le faire le plus tôt possible", a-t-il dit à un journaliste avant de voter à son domicile de Téhéran.

Deux autres "petits" candidatsDeux challengers, un réformateur et un conservateur, ont maintenu leur candidature, le premier ayant appelé officiellement à voter pour Hassan Rohani, soutenu par les réformateurs et les modérés.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#IRAN

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #IRAN

23h42 : Cette forte participation pourraient être de bon augure pour le président sortant, dont les partisans ont souvent dit que leur principale inquiétude était l'attentisme des électeurs réformistes déçus par les lenteurs du changement. Les résultats définitifs demain soir, d'après la presse iranienne.

23h41 : Plus de 40 millions d'Iraniens ont voté à l'élection présidentielle pour choisir entre les deux candidats donnés favoris, le président sortant, le modéré Hassan Rohani, et le conservateur Ebrahim Raisi. Soit un taux de participation de 70%, selon le ministère de l'Intérieur. L'affluence était telle que les bureaux ont fermé cinq heures plus tard que prévu.

19h23 : Avant même la fin du vote, le camp du conservateur Ebrahim Raissi, principal adversaire du président modéré sortant, Hassan Rohani, dénonce des "infractions". Il se plaint notamment d'une mauvaise présentation du nom d'Ebrahim Raissi sur les listes des bureaux de vote et l'absence de suffisamment de bulletins dans les "zones déshéritées", qui lui sont plus favorables.

19h15 : @anonyme : Les Iraniens se sont massivement déplacés pour élire leur futur président. Les bureaux de vote auraient dû fermer à 15h30 (heure de Paris), mais l'affluence est telle que la fermeture a été repoussée à 17h30, puis à 19h30 (et peut-être plus).





(FATEMEH BAHRAMI / ANADOLU AGENCY / AFP)

19h14 : Bonsoir, des nouvelles de l'Iran ?

14h45 : Quels sont les enjeux de la présidentielle en Iran qui oppose Hassan Rohani le modéré à Ebrahim Raissi le conservateur ?


(FRANCE 2)

14h14 : Voici l'essentiel de l'actualité :


L'enquête pour viol menée en Suède contre Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, est classée sans suite.

Nous l'indiquions plus tôt, Emmanuel Macron veut moins de ministres et moins de conseillers ministériels. Dans un décret publié ce matin au Journal officiel, le président réduit à dix le nombre de collaborateurs du cabinet d'un ministre. Mais combien en avait-il, lui, du temps où il était à Bercy ? Pas moins de 25 ! Retrouvez plus d'infos sur ce sujet dans notre article.

Le conseil municipal de Mandres-en-Barrois (Meuse) a confirmé hier soir, par un vote très serré, la cession du Bois-Lejuc à l'Agence nationale de gestion des déchets nucléaires (Andra). Une victoire pour les partisans du projet d'enfouissement de déchets nucléaires de Bure (Cigéo). Franceinfo fait le point sur ce dossier épineux.

Les Iraniens ont commencé à voter à l'élection présidentielle. Celle-ci oppose principalement le président modéré sortant, Hassan Rohani, au religieux conservateur Ebrahim Raissi.

12h10 : Voici ce qu'il faut retenir de l'actualité de ce matin :



  • L'enquête pour viol menée en Suède contre Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, est classée sans suite, annonce le parquet.


  • Nous l'indiquions plus tôt, Emmanuel Macron veut moins de ministres et moins de conseillers ministériels. Dans un décret publié ce matin au Journal officiel, le président réduit à dix le nombre de collaborateurs du cabinet d'un ministre. Mais combien en avait-il, lui, du temps où il était à Bercy ? Pas moins de 25 ! Retrouvez plus d'infos sur ce sujet dans notre article.


  • Le conseil municipal de Mandres-en-Barrois (Meuse) a confirmé hier soir, par un vote très serré, la cession du Bois-Lejuc à l'Agence nationale de gestion des déchets nucléaires (Andra). Une victoire pour les partisans du projet d'enfouissement de déchets nucléaires de Bure (Cigéo). Franceinfo fait le point sur ce dossier épineux.

10h47 : Iran élections 2017

10h47 : Une jeune fille au bureau de vote: "On veut prouver au Monde qu'on est la génération de dialogue,pas La génération de guerre et de dispute"

10h47 : Les files d'attente pour voter à Téhéran

10h47 : Sur place, une journaliste de France 24 montre les files d'attente devant les bureaux de vote iraniens.

11h30 : Forte affluence ce matin dans les bureaux de vote en Iran. Les Iraniens votent en nombre à l'élection présidentielle. Et pour cause, il s'agit d'un scrutin crucial pour le sortant modéré Hassan Rohani, qui brigue un second mandat pour poursuivre sa politique d'ouverture au monde. Il affronte notamment Ebrahim Raissi, un religieux conservateur proche du guide suprême Ali Khamenei, qui se présente comme l'avocat des plus pauvres et veut donner la priorité à "l'économie de résistance", axée sur la production et les investissement nationaux.

09h15 : Voici ce qu'il faut savoir de l'actualité de ce matin :



  • Le conseil municipal de Mandres-en-Barrois (Meuse) a confirmé hier soir, par un vote très serré, la cession du Bois-Lejuc à l'Agence nationale de gestion des déchets nucléaires (Andra). Une victoire pour les partisans du projet d'enfouissement de déchets nucléaires de Bure (Cigéo). Franceinfo fait le point sur ce dossier épineux.

  • Les Iraniens ont commencé à voter à l'élection présidentielle. Celle-ci oppose le président modéré sortant Hassan Rohani au religieux conservateur Ebrahim Raissi.


  • L'accueil réservé à la nouvelle équipe gouvernementale est positif. Les Français se disent à 66% "satisfaits" de la composition du gouvernement d'Edouard Philippe, selon un sondage Odoxa, réalisé pour franceinfo. Un avis majoritairement partagé chez les sympathisants de droite (70%) comme chez ceux de gauche (58%). Le plébiscite atteint 95% du côté des sympathisants de La République en marche.

08h06 : Cela fait bientôt deux ans que l'accord sur le nucléaire a été signé avec l'Iran. Mais sur place, les entrepreneurs français doivent toujours faire face aux problèmes de transferts d'argent et à l'incertitude de la politique américaine. Alors que le pays se rend aux urnes aujourd'hui, franceinfo a rencontré des investisseurs français.

07h05 : La Croix accorde sa une à l'actualité internationale et plus particulièrement à l'élection présidentielle en Iran. Un "scrutin décisif" alors que les deux candidats s'opposent sur la question de l'ouverture du pays au reste du monde.


(LA CROIX)


06h35 : Le président Rohani vient de voter #IranElection2017

06h35 : Les Iraniens ont commencé à voter à une présidentielle. Le président modéré sortant, Hassan Rohani, opposé lors de ce scrutin au religieux conservateur Ebrahim Raissi, vient de se rendre dans son bureau de vote, nous apprend une journaliste de France 24 sur place.

06h17 : Le vote pour la présidentielle a débuté en Iran. Le président modéré sortant, Hassan Rohani, affronte le religieux conservateur Ebrahim Raissi. Suivez notre direct.



(BEHROUZ MEHRI / AFP)

07h39 : Voici ce qu'il faut savoir de l'actualité de ce matin :



  • Les Iraniens ont commencé à voter à l'élection présidentielle. Celle-ci oppose le président modéré sortant Hassan Rohani au religieux conservateur Ebrahim Raissi.

  • C'était une promesse d'Emmanuel Macron : dans le gouvernement d'Edouard Philippe, onze des vingt-deux ministres n'ont jamais fait de politique. Franceinfo a demandé à quatre anciens ministres issus de la société civile de raconter les difficultés auxquelles ils ont dû faire face.


  • Sept Français sur dix (69%) jugent favorablement la nomination d'Edouard Philippe au poste de Premier ministre et la composition de son gouvernement, selon un sondage Odoxa pour France Info.


  • Selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions, Jean-Luc Mélenchon arriverait largement en tête au premier tour dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, balayant le candidat socialiste sortant.