Interrogatoire d'Assange : l'Equateur coopèrera avec la Suède

L'Equateur coopèrera avec la Suède qui a demandé à interroger Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks accusé de viol et réfugié dans son ambassade à Londres depuis juin 2012, a annoncé mercredi le chef de la diplomatie équatorienne.

(Julian Assange, 44 ans, vit reclus depuis juin 2012 à l'ambassade d'Equateur dans le quartier de Knightsbridge © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

 Stockholm attendait le feu vert de l'Equateur pour interroger Assange : mercredi soir, Quito a annoncé qu’il coopèrera avec la Suède qui a demandé à interroger Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks accusé de viol et réfugié dans son ambassade à Londres depuis juin 2012.

 

Julian Assange, 44 ans, vit reclus depuis juin 2012 à l'ambassade d'Equateur dans le quartier de Knightsbridge de crainte d'être extradé vers la Suède puis vers les Etats-Unis. Il est sous le coup d'une enquête de la justice suédoise dans une affaire de viol qui remonterait à 2010.

 

L'Australien, à l'origine de la divulgation de centaines de milliers de documents militaires et diplomatiques confidentiels, nie les faits qui lui sont reprochés en Suède.  Après six mois de négociations, la Suède et l'Equateur ont signé il y a un mois un accord permettant à la justice suédoise d'interroger Julian Assange.