Indonésie : les deux journalistes français libres lundi

Pour avoir réalisé sans autorisation un reportage sur des rebelles séparatiste, Thomas Dandois et Valentine Bourrat ont été condamnés à deux mois et demi de prison. Une peine qui correspond à la durée de leur détention provisoire. Sur France Info Thomas Dandois s'est dit "très soulagé" : "On nous a dit que lundi on pouvait rentrer".

(Valentine Bourrat et Thomas Dandois bientôt libre © MAXPPP)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

Ils risquaient jusqu'à cinq ans de prison ferme. Ce jeudi, le procureur avait requis quatre mois de prison. Le tribunal de district de Jayapura les a donc condamnés à deux mois et quinze jours de prison. Comme ils avaient été arrêtés le 6 août, ils vont être libérés très rapidement.

"C'est une mauvaise passe qui est en train de se terminer. On va pouvoir retrouver nos familles. Moi j'ai deux enfants et ma femme qui m'attendent à Paris. C'était assez dur pour eux " a réagi Thomas Dandois sur France Info quelques minutes à peine après l'annonce du jugement.

"On est très soulagés Valentine et moi" a réagi Thomas Dandois sur France Info. Il répond à Fabienne Sintès
--'--
--'--

** 

A LIRE AUSSI** ►►► Indonésie : quatre mois de prison requis contre deux journalistes français

 "Concrètement, c'est une bonne décision car ils vont rentrer chez eux, mais d'un point de vue juridique, ce n'est pas très bon car cela ouvre la porte à la criminalisation des activités journalistiques " a réagi Aristo Pangaribuan, l'avocat de Thomas Dandois et Valentine Bourrat.