Après plusieurs jours d'indignation et d'émotion en Inde sur le sort de l'étudiante victime d'un viol collectif dans un bus de New Delhi, les femmes s'expriment sur leur condition dans les transports de la mégalopole indienne. Elles disent leur colère et l'absence de choix si ce n'est de se taire. Le correspondant de France 2 à New Dehli a pris le bus dimanche 30 décembre avec plusieurs femmes qui témoignent.

La situation de la jeune femme de 23 ans a scandalisé l'Inde : violée par plusieurs hommes dans un bus, à New Delhi, elle est morte vendredi 28 décembre, au Elizabeth Hospital de Singapour. Elle y avait été transférée dans un état grave, mercredi. Le 16 décembre, alors qu'elle rentrait en bus d'une sortie au cinéma, cette étudiante en kinésithérapie avait été violée et battue par six hommes, avant d'être jetée hors du véhicule.

Marche du 21 décembre 2012 dans New Delhi (Inde) contre le viol des femmes. 
Marche du 21 décembre 2012 dans New Delhi (Inde) contre le viol des femmes.  (ANINDYA CHATTOPADHYAY / AFP)