Inde : les îles de Lakshadweep, un territoire de rêve fermé au tourisme

Dans cet archipel, des hôtels ont été démolis et les permis de séjour sont délivrés au compte-gouttes. Le but est de préserver "ces trésors".

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Lorsqu'on arrive sur l'archipel de Lakshadweep, la couleur de l'eau et du sable sont explicites. Les passagers atterrissent dans un petit coin de paradis. L'endroit est absolument inconnu du grand public, car le gouvernement indien n'y autorise l'accès qu'au compte-gouttes.

Aussitôt arrivée, la vingtaine de visiteurs est enfermée dans une petite salle. Les vérifications vont prendre 45 minutes, car il faut un permis spécial pour se rendre sur place. Tout est contrôlé par les autorités.

Un écosystème fragile

L'archipel, situé à 200 kilomètres des Maldives, est composé de 27 îles dont les deux tiers sont inhabités. Les touristes sont acheminés sur une île déserte. Le gouvernement fournit de simples tentes sans aucun ciment ni produit chimique. Il y en a 13 en tout. Les vacanciers ont dû réserver un an à l'avance.

Ces îles se trouvent au milieu de l'un des écosystèmes les plus fragiles de la planète. Sous l'eau, toute la vie s'est construite autour d'une dizaine d'espèces de coraux. Chacun d'entre eux joue un rôle indispensable pour l'équilibre de toute la zone. Selon les scientifiques, ils ne résisteraient pas à un afflux massif de touristes. Les îles seraient alors elles-mêmes en danger. 

Le JT
Les autres sujets du JT