Inde : les 23 enfants morts ont été intoxiqués au pesticide

Le 9 juillet dernier, 23 enfants sont morts d'une intoxication alimentaire en Inde, peu après le repas distribué par leur école à la cantine. Samedi, les résultats de l'enquête ont dévoilé la cause de ces décès : du pesticide se trouvait dans l'huile qui avait servie à préparer les plats.

(Adnan Abidi Reuters)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Onze jours après le décès de 23 écoliers au Bihar en Inde, l'enquête
révèle que les repas servis par la cantine de l'école ce jour-là étaient en
fait contaminés au pesticide. Peu après le déjeuner, les enfants avaient
succombé à une violente intoxication alimentaire, laissant derrière eux de
nombreuses interrogations.

Empoisonnement des enfants

Agés de 4 à 12 ans, les victimes avaient à leur menu un plat
de riz, lentilles et pommes de terre au curry. Pris de vomissements, de
violentes convulsions, ainsi que de crampes d'estomac, 23 écoliers étaient décédés.
Des dizaines d'enfants avaient été hospitalisés. L'enquête, dont les résultats ont été rendus publics samedi, explique
en fait que le plat avait été préparé avec de l'huile de cuisine contaminée au
monocrotophos, une substance chimique utilisée comme pesticide dans l'agriculture. Vendredi,
la police déclarait que l'huile de cuisine avait été conservée dans un récipient
qui avait auparavant contenu du pesticide. Or l'enquête explique que le
produit, interdit en Europe et aux Etats-Unis, a été utilisé de manière
concentrée, ayant ainsi l'effet d'un poison.

Révolte des parents

Dès le lendemain du drame, les enfants présents à l'école avaient
refusé de manger, sous ordre de leurs parents. Vendredi, soit 10 jours après les faits, une
trentaine d'enfants étaient  toujours
hospitalisés, à Patna, la capitale du Bihar. Les premiers éléments,
révélant déjà la présence potentielle de phosphate dans le menu des enfants,
avaient déclenché la colère des parents. Ils avaient réclamé justice et saccagé le domicile de la directrice de l'école.
Cette dernière, en fuite depuis les premiers décès, est toujours introuvable.

Malnutriniton en Inde

L'Inde, dont les habitants souffrent de malnutrition, offre un
repas par jour à 120 millions d'écoliers. Une opération onéreuse, permettant d'attirer dans les écoles les
enfants les plus pauvres, dont les familles ne peuvent souvent pas subvenir aux
besoins essentiels. Mais les conditions d'hygiène sont précaires et le manque
de moyens ne permet pas à toutes les écoles de s'équiper convenablement pour préparer le nombre de repas nécessaires. Certains enseignants consciencieux vont jusqu'à acheter eux-mêmes les produits et servir les plats.

Selon une enquête rendue publique l'an dernier, 42% des
enfants indiens de moins de 5 ans présenteraient un poids insuffisant. Le gouvernement,
dénonçant une "honte nationale ", a approuvé il y a quelques
semaines un vaste programme d'aide alimentaire destiné à fournir des céréales à
près de 70% de la population, soit 810 millions d'habitants.