VIDEO. Grèce : les annonces de Tsipras font plonger la bourse

Le nouveau Premier ministre grec a décidé d'arrêter les principales privatisations. En premier lieu, celle du port du Pirée. Les marchés financiers paniquent.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Après la victoire de la gauche radicale et l'élection d'Alexis Tsipras au poste de Premier ministre en Grèce, l'annonce de l'arrêt des principales privatisations a fait plonger la bourse d'Athènes et la valeur des banques. "Nous sommes un gouvernement de salut national, nous allons restaurer le prestige de la Grèce et rétablir la dignité des Grecs", a déclaré Alexis Tsipras en Conseil des ministres.

"Le port était bradé"

Le Premier ministre a affirmé que la privatisation du port du Pirée, déjà en grande partie acheté par des Chinois, serait stoppée. Sur le port, ce revirement a été salué par les dockers. "Le port était bradé, c'est bien qu'il prenne cette décision", lâche l'un d'eux. "Les privatisations se faisaient dans l'intérêt de quelques Grecs seulement, il fallait que ça cesse", poursuit un autre au micro de France 2. À l'extérieur du ministère des Finances, des femmes licenciées par mesure d'austérité embrassent le nouveau ministre. Elles viennent d'être réembauchées. Cette décision symbolique va booster la popularité de Tsipras, qui veut également renégocier la dette.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexis Tsipras salue ses militants après la victoire du parti de gauche radicale Syriza, le 25 janvier 2015, à Athènes (Grèce). 
Alexis Tsipras salue ses militants après la victoire du parti de gauche radicale Syriza, le 25 janvier 2015, à Athènes (Grèce).  ( ALKIS KONSTANTINIDIS / REUTERS)