Le député grec d'Aube dorée, Ilias Kasidiaris, frappe l'élue communiste Liana Kanelli, lors d'un débat en direct sur la chaîne grecque Ant1, le 7 juin 2012.
Le député grec d'Aube dorée, Ilias Kasidiaris, frappe l'élue communiste Liana Kanelli, lors d'un débat en direct sur la chaîne grecque Ant1, le 7 juin 2012. (EVN / FTVI)

En Grèce, on en vient aux mains dans la campagne des législatives. Un député néonazi a agressé deux élues de gauche lors d'un débat en direct jeudi 7 juin sur la chaîne de télévision Ant1.

Ilias Kasidiaris est porte-parole de la formation néonazie Aube dorée, qui a fait irruption au Parlement lors des dernières élections du 6 mai. L'élu est sorti de ses gonds lorsque la députée de gauche radicale Rena Dourou a évoqué les poursuites lancées contre lui par la justice pour un vol à main armée en 2007. Le procès concernant cette affaire s'est ouvert mercredi mais a été ajourné au 11 juin. 

Deux gifles et un coup de poing

Le député néonazi a jeté un verre d'eau à la figure de Rena Dourou en l'insultant, avant de se tourner vers une autre élue, communiste, Liana Kanelli, qui s'était levée pour protester. Il l'a bousculée avant de la frapper au visage de deux gifles et d'un coup de poing, sans que le présentateur parvienne à s'interposer. Il a ensuite quitté le studio.

(EVN)

D'après une journaliste de la chaîne, des employés ont tenté de le retenir mais il a pris la fuite.

La violence de l'incident a soulevé une vive émotion en Grèce, alors que selon les sondages, Aube dorée pourrait se maintenir au Parlement lors des nouvelles législatives prévues le 17 juin. Cet ex-groupuscule semi-clandestin a réussi à canaliser la colère contre l'austérité d'une partie de la population grecque.

Selon la procédure de flagrant délit, le parquet d'Athènes a ordonné son arrestation.