Le Premier ministre grec, George Papandréou, le président, Carolos Papoulias, et le leader de l'opposition, Antonis Samaras, ont conclu un accord dimanche 6 novembre pour la formation d'un gouvernement de coalition.
Le Premier ministre grec, George Papandréou, le président, Carolos Papoulias, et le leader de l'opposition, Antonis Samaras, ont conclu un accord dimanche 6 novembre pour la formation d'un gouvernement de coalition. (LOUISA GOULIAMAKI/AFP)

Quasiment 24 heures après l'accord pour un gouvernement d'union nationale grec, les tractations sont terminées. Le Premier ministre sortant Georges Papandréou et son rival conservateur Antonis Samaras sont parvenus dans la soirée du lundi 7 novembre à un accord sur le nouveau chef du gouvernement de coalition. Selon la télévision publique Net, le nom du nouveau Premier ministre sera annoncé mardi, en même temps que la composition de ce nouveau cabinet.

La mission du nouveau chef du gouvernementsortir la Grèce de sa grave crise économique et politique en assurant, avant des élections anticipées d'ici à la fin février, la mise en place du plan de désendettement de la zone euro adopté fin octobre à Bruxelles.

Un favori : le nom de Lucas Papademos est avancé depuis plusieurs jours en Grèce. Il s'agit de l'ancien vice-président de la Banque centrale européenne (2002-2010) et ancien gouverneur de la Banque centrale grecque (1994-2002), bras droit de Jean-Claude Trichet et conseiller de George Papandréou.  Mais la télé Net n'a fourni aucune piste sur la personnalité finalement retenue.