A Thessalonique, deuxième ville de Grèce, des centaines de personnes attendaient le camion chargé de sacs de pommes de terre, vendredi 2 mars. Des tonnes de tubercules à prix cassés grâce à la vente directe au consommateur : le "mouvement des patates", lancé par un collectif d'habitants de Pieria (nord), rencontre un succès fulgurant, alors que les mesures d'austérité prises par le gouvernement pèsent lourd sur le portefeuille des Grecs. Les pommes de terre sont proposées à 25 centimes d'euro le kilo contre 70 au moins au supermarché.

Cette initiative secoue la Grèce ankylosée par des années de spirale inflationniste favorisée par des citoyens peu regardants à la dépense.

Vente de pommes de terre à prix cassé à Thessalonique (Grèce), le 2 mars 2012.
Vente de pommes de terre à prix cassé à Thessalonique (Grèce), le 2 mars 2012. (SAKIS MITROLIDIS / AFP)