Crise grecque : à quoi va servir le financement d'urgence ?

Sept milliards d'euros ont été alloués d'urgence par l'Europe à la Grèce, sous forme d'un prêt.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Vendredi 17 juillet, les 28 pays de l'Union européenne ont accordé un financement d'urgence à Athènes qui s'élève à sept milliards d'euros. "À peine touchés, ils sont déjà en train de quitter la Grèce pour rembourser ses dettes",explique Julien Duperray. Deux milliards d'euros sont remboursés aujourd'hui au Fonds monétaire international et 4,2 milliards à la BCE. "Cela va continuer, prochaine grosse échéance, le 20 août avec un remboursement de plus de trois milliards d'euros pour la Banque centrale européenne. Le problème c'est que les sept milliards seront épuisés. Il n'y aura plus assez d'argent, c'est pour ça que la Grèce doit absolument toucher son troisième plan d'aide de 80 milliards d'euros avant le 20 août, pour éviter un nouveau défaut de paiement", poursuit-il.

Les caisses bientôt vides

Mais l'État  doit, en plus, payer les dépenses courantes du pays. Le gros des dépenses correspond aux salaires des fonctionnaires et à leurs retraites : 1,7 milliard d'euros par mois. "Pour cela, la Grèce va aller puiser dans ses recettes fiscales, l'impôt sur le revenu, prélevé à la source, mais aussi toutes les autres taxes  comme la TVA. Ce qui est certain, c'est qu'à la fin du mois de juillet, les caisses de la Grèce seront vides", conclut Julien Duperray.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Grecs patientent avant de pouvoir retirer leur argent, à Athènes (Grèce), le 15 juillet 2015.
Des Grecs patientent avant de pouvoir retirer leur argent, à Athènes (Grèce), le 15 juillet 2015. (YIANNIS KOURTOGLOU / REUTERS)