Fabius tacle Ashton sur l'Irak : "Quand il y a des gens qui crèvent, il faut revenir de vacances"

Invité de France Info ce mardi, le ministre français des Affaires étrangères a jugé très sévèrement la passivité de l'Europe à l'égard de l'Irak.

(Catherine Ashton et Laurent Fabius © MAXPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

"Il y a un déséquilibre évident parce que d'un côté, cet horrible groupe terroriste de l'Etat islamique dispose d'armes très sophistiquées qu'ils ont d'ailleurs pris pour une bonne part à l'armée irakienne qu'ils ont mis en déroute. Et de l'autre côté les peshmergas, les combattants kurdes, sont extrêmement courageux mais n'ont pas les mêmes armes. On peut rester comme ça et dire c'est désolant, on n'y peut rien. Mais telle n'est pas notre position. J'ai demandé à madame Ashton ( la haute Représentante pour les Affaires étrangères) de réunir au plus vite le conseil des Affaires étrangères pour qu'on prenne au plus vite des décisions sur ce point. Et moi je redemande que ce soit fait d'urgence. Quand il y a des gens qui crèvent, il faut revenir de vacances" a déclaré Laurent Fabius.  

"Leur objectif c'est l'Irak, c'est la Syrie, la Jordanie, Israël, la  Palestine, excusez du peu"

Pour le ministre français des Affaires étrangères, "il s'agit d'aider les Kurdes, les Irakiens, à avoir les moyens de résister et si possible de battre " les jihadistes, qui veulent "tuer tous ceux qui ne pensent pas comme eux, qui n'abjurent pas leur religion, et de pratiquer la torture et les viols systématiques. Leur objectif c'est l'Irak, c'est la Syrie, la Jordanie, Israël, la  Palestine, excusez du peu."

A LIRE AUSSI ►►► Laurent Fabius et l'Ukraine : "Il ne faut pas autoriser" le convoi russe "à passer"