Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, lors du Russia Forum 2012 à Moscou (Russie), 
Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, lors du Russia Forum 2012 à Moscou (Russie),  (ANTON GOBULEV / REUTERS)

En campagne pour la présidentielle, dont le premier tour a lieu début mars, Vladimir Poutine sort l'artillerie lourde. Le Premier ministre russe a promis un réarmement "sans précédent" de la Russie, rendu indispensable selon lui notamment par la politique des Etats-Unis et de l'Otan. Une annonce faite lundi 20 février dans un très long article paru au journal officiel Rossiïskaïa Gazeta (article en russe), et signé de sa propre main.

"Une locomotive pour le développement"

Poutine met au premier plan la nécessité de répondre au déploiement par les Etats-Unis et l'Otan d'un bouclier antimissile en Europe. "L'époque exige une politique déterminée de renforcement du système de défense aérien et spatial du pays", écrit-il. "C'est la politique des Etats-Unis et de l'Otan en matière de défense antimissile qui nous y pousse".

"Vingt-trois mille milliards de roubles [590 milliards d'euros] vont être consacrés à ces objectifs dans la décennie à venir", précise Poutine, en soulignant qu'"il ne peut y avoir en la matière 'trop de patriotisme' (…) On prétend parfois que la renaissance du complexe militaro-industriel est un lest insurmontable qui aurait en son temps ruiné l'URSS. Je suis convaincu que c'est une profonde erreur. Le renouveau du complexe militaro-industriel va devenir une locomotive pour le développement des secteurs les plus divers".