Un incendie a causé la mort de 38 personnes, dans un hôpital psychiatrique près de Moscou (Russie), vendredi 26 avril, selon un premier bilan. "Deux employés médicaux" font partie des victimes, a déclaré Oleg Salagaï, porte-parole du ministère russe de la Santé.

L'incendie, à l'origine inconnue, s'est rapidement propagé à tout le bâtiment de cet hôpital situé à Ramenski, une localité de la périphérie de Moscou. Au total, 41 personnes se trouvaient dans le bâtiment lors de l'incendie, dont 38 patients et trois employés de l'hôpital.

Les patients étaient sous l'effet de puissants sédatifs, ce qui les aurait empêchés de réagir, selon une source médicale citée par l'agence Interfax. Sans compter que les fenêtres étaient équipées de grilles, empêchant les victimes de s'enfuir, ajoute une source de sécurité. Une enquête pour "violation des normes de sécurité incendie" a été ouverte, a annoncé le Comité d'enquête dans un communiqué. Une journée de deuil a été décrétée samedi dans la région de Moscou.

L'hôpital incendié, à Ramenski (Russie), le 26 avril 2013.
L'hôpital incendié, à Ramenski (Russie), le 26 avril 2013. (ANDREY STENIN / RIA NOVOSTI / AFP)