VIDEO. Ukraine : un hélicoptère militaire suvole une autoroute en rase-motte

D'après les informations fournies par l'internaute qui a posté cette incroyable séquence, cet hélicoptère survole une autoroute située dans l'est de l'Ukraine, entre Dnépopétrovsk et Kharkiv. 

Oleg Shashkevych / LiveLeak
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Comme en Russie, de nombreux automobilistes ukrainiens ont une caméra installée sur le tableau de bord de leur voiture. Cette précaution vise en général à protéger les occupants du véhicule en cas de pépin d'assurance. Mais il arrive aussi que la caméra capture des instants totalement improbables, comme ce dimanche 2 août sur une route ukrainienne survolée à très basse altitude par un hélicoptère militaire ukrainien sur plusieurs kilomètres, comme si de rien n'était. 

La vidéo a été mise en ligne avec le son d'origine sur LiveLeak deux jours plus tard, et également sur Youtube, avec une bande sonore modifiée. D'après les informations fournies par l'internaute qui a posté cette étonnante séquence, cet hélicoptère survole une autoroute située dans l'est de l'Ukraine, entre Dnipropetrovsk et Kharkiv. Visiblement enchanté par la scène, il n'hésite pas à pousser sa voiture jusqu'à 220km/h pour pouvoir suivre l'hélicoptère. Par chance, il ne rencontre aucun autre véhicule sur son chemin.

Une possible séance d'entraînement

Selon le site spécialisé The Aviationist, l'hélicoptère est Mi-17 Hip appartenant à l'armée ukrainienne (d'autres médias évoquent un Mi-8, version ancienne du Mi-17). S'il est difficile d'authentifier à 100% cette vidéo, elle n'a rien d'exceptionnel, du moins pour les pays slaves. En 2012, un hélicoptère avait ainsi déjà été filmé en train de survoler à très basse altitude une route nationale en plein milieu de la forêt, en Russie. 

Les raisons d'un tel survol en rase-motte restent incertaines. Il se peut que l'hélicoptère vole en basse altitude pour éviter les radars, mais cela n'expliquerait pas pourquoi il suit l'autoroute pendant presque 3 minutes. Le site Popular Mechanics (en anglais) avance une hypothèse plus crédible : une école de pilotage existe à Dnipropetrovsk. Le conducteur de l'appareil serait tout simplement en train d'apprendre son métier.