VIDEO. Prostitution : l'exception allemande

La proposition de loi pour mettre à l'amende les clients des prostituées sera discutée dans les prochains jours en France. En Allemagne, elle a été légalisée depuis 11 ans mais le quotidien des travailleuses du sexe n'a pas été amélioré, comme l'espérait les autorités. 

Voir la vidéo

Mis à jour le , publié le

En Allemagne, depuis plus d'une décennie, la prostitution est encadrée. Cependant, les réseaux qui opèrent dans ce secteur échappent à tout contrôle. Sarrebruck, ville industrielle de 160 000 habitants, compte un millier de prostituées et la centaine de maisons closes a pignon sur rue depuis la légalisation du "plus vieux métier du monde"  en 2002. Ce n'est pas le cas en France où un projet de loi envisage de pénaliser les clients.  

La réforme était censée normaliser la pofession mais, 11 ans plus tard, le constat est accablant. Seuls 44 prostituées sur le territoire allemand sont enregistrées auprès des organismes sociaux. La loi n'a pas amélioré leurs conditions de travail. Au contraire. Les associations, qui viennent en aide aux travailleuses du sexe, constatent la mainmise de réseaux originaires des pays de l'Est. Quatre-vingt pour cent des prostituées en Allemagne viennent de Bulgarie et de Roumanie, soit environ 400 000 personnes.

Face aux excès de la légalisation, des voix s'élèvent en Allemagne pour réclamer l'interdiction de la prostitution. 

 

Une prostituée dans une maison close du Nevada (Etats-Unis), où la prostitution est autorisée par la loi.
Une prostituée dans une maison close du Nevada (Etats-Unis), où la prostitution est autorisée par la loi. (GETTY IMAGES)