POLITIQUE - Interrogé lundi 24 septembre sur l'opposition d'Europe Ecologie-Les Verts au traité budgétaire européen, Bruno Le Roux en appelle à la responsabilité des alliés de la majorité. Le chef de file des députés PS se dit surpris par cette position "car elle n'est pas le fruit de l'histoire des Verts". Mais il ne désespère pas d'obtenir le soutien des députés écologistes au texte qui sera débattu à l'Assemblée à partir du 2 octobre, appelant à "la cohérence et à la responsabilité""Les enjeux, c'est pas les Verts, (...) c'est à peine la France, c'est la réorientation de l'Europe."

Bruno Leroux a également "souhaité" que les ministres EE-LV, Cécile Duflot et Pascal Canfin, restent au gouvernement, vu leur "bon boulot". Tout en espérant qu'ils soient "porteurs de l'ambition européenne" de François Hollande malgré le "non" de leur parti au traité budgétaire européen.

 

Bruno Le Roux, pérsident du groupe PS à l'Assemblée nationale, le 19 septembre 2012 à Dijon (Côte-d'Or).
Bruno Le Roux, pérsident du groupe PS à l'Assemblée nationale, le 19 septembre 2012 à Dijon (Côte-d'Or). (PHILIPPE DESMAZES / AFP)