L'opposante birmane Aung San Suu Kyi est attendue mardi 26 juin à Paris, dernière étape d'une triomphale tournée européenne au cours de laquelle la Dame de Rangoun sera reçue par le président François Hollande et célébrée pendant trois jours à l'égal d'un chef d'Etat.

La France déroule le tapis rouge pour cette visite de l'icône de la démocratie birmane, qui sera accueillie suivant un protocole habituellement réservé aux chefs d'Etat : elle sera reçue par le président de la République, les chefs de l'Assemblée nationale et du Sénat, et le maire de la capitale.

A 67 ans, la lauréate du prix Nobel de la Paix a entamé le 13 juin en Suisse un voyage en Europe, où elle n'avait pas mis les pieds depuis 1988. Cette année-là, elle s'était rendue au chevet de sa mère malade et, rapidement placée en résidence surveillée par la junte, n'avait plus quitté la Birmanie.

Aung San Suu Kyi, le 21 juin 2012 à Londres (Grande-Bretagne).
Aung San Suu Kyi, le 21 juin 2012 à Londres (Grande-Bretagne). (BEN STANSALL / AFP)