Après vingt-quatre ans d'isolement à Rangoun, la dirigeante de l'opposition birmane et prix Nobel de la paix poursuit sa tournée historique de dix-sept jours en Europe. Aung San Suu Kyi a prononcé jeudi 21 juin un discours devant les parlementaires britanniques réunis à Londres (Royaume-Uni) dans Westminster Hall, un honneur rare conféré avant elle à Nelson Mandela ou au général de Gaulle.

"Je suis ici en partie pour demander une aide pratique, en tant qu'amie et égale, un soutien aux réformes qui peuvent apporter des vies meilleures et de nouvelles opportunités au peuple de Birmanie", a déclaré la Dame de Rangoun. Aung San Suu Kyi a également approuvé l'invitation du président birman au Royaume-Uni, un geste ouvrant la voix à une normalisation accrue des relations avec la Birmanie.

La chef de l'opposition birmane Aung San Suu Kyi applaudie le 21 juin 2012 à Londres (Grande-Bretagne) après son discours devant les parlementaires britanniques réunis dans Westminster Hall.
La chef de l'opposition birmane Aung San Suu Kyi applaudie le 21 juin 2012 à Londres (Grande-Bretagne) après son discours devant les parlementaires britanniques réunis dans Westminster Hall. (DAVID PARKER / AFP)