Il n'y a pas qu'en France que les crues font des dégâts. Venise a été touchée samedi 1er février 2014 par l'"acqua alta", le phénomène de marée qui inonde régulièrement une partie de la cité des Doges. Environ 8% de la zone piétonnière de la ville se trouvait sous l'eau, et sur la place Saint-Marc les eaux atteignaient 25 cm.

Cette "acqua alta" a été provoquée par de fortes intempéries qui ont perturbé tout le pays. Le long de nombreux fleuves et rivières dans le centre de la péninsule, des champs et des routes étaient inondés. Dans le quartier de Prima Porta, au nord de Rome, les rues étaient aussi couvertes d'eau. Garages et caves étaient inondés.

A Pise, le moment le plus critique s'est produit vendredi matin, avec un débit de 2 500 à 3 000 mètres cubes par seconde de l'Arno. Dans le Golfe de Naples, un très fort vent de sirocco retenait à quai une partie des aliscaphes. Des brouillards et des fortes pluies ont également été constatés en Calabre, où la circulation était difficile et des arbres étaient tombés. 

Des touristes parcourent la place Saint-Marc de Venise (Italie) en pleine "acqua alta", samedi 1er février 2014.
Des touristes parcourent la place Saint-Marc de Venise (Italie) en pleine "acqua alta", samedi 1er février 2014. (VINCENZO PINTO / AFP)