Une journaliste portée disparue après le mystérieux naufrage d'un sous-marin artisanal danois

Le concepteur du "Nautilus", un submersible de 18 mètres de long, est soupçonné d'homicide involontaire et a été placé en détention provisoire. Il nie avoir tué la journaliste.

Le \"Nautilus\" a été renfloué par le navire de secours \"Vina\", samedi 12 août, dans le détroit d\'Öresund, entre le Danemark et et la Suède.
Le "Nautilus" a été renfloué par le navire de secours "Vina", samedi 12 août, dans le détroit d'Öresund, entre le Danemark et et la Suède. (JENS NOERGAARD LARSEN / SCANPIX DENMARK / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Qu'est-il arrivé à la journaliste Kim Wall ? Le corps de cette Suédoise n'a toujours pas été retrouvé, deux jours après son embarquement à bord du Nautilus, un sous-marin artisanal danois qui a coulé vendredi 11 août. Celui-ci "a été fouillé et il n'y a pas de corps à bord, vivant ou mort", a annoncé, dimanche, le chef de la police criminelle de Copenhague (Danemark), Jens Moller. Agée de 30 ans, la jeune femme était montée à bord pour rédiger un article sur le concepteur du Nautilus, Peter Madsen.

Après avoir coulé, vendredi 11 août 2017, le \"Nautilus\" a été renfloué et acheminé au port de Copenhague, le lendemain. 
Après avoir coulé, vendredi 11 août 2017, le "Nautilus" a été renfloué et acheminé au port de Copenhague, le lendemain.  (JENS NOERGAARD LARSEN / SCANPIX DENMARK)

Comme elle n'était pas rentrée chez elle comme prévu, son petit ami a alerté la police, tôt vendredi. Après des recherches, les autorités ont retrouvé le Nautilus, qui avait disparu dans le détroit d'Öresund, entre le Danemark et la Suède. Peter Madsen a été secouru et le sous-marin a soudainement coulé, peu avant midi. Juste après son sauvetage, le concepteur a déclaré à la presse que son submersible avait rencontré un problème de ballast. Lors de son lancement, il y a neuf ans, le Nautilus était le plus grand sous-marin artisanal du monde, avec ses 18 mètres.

Lors de son lancement, il y a neuf ans, le \"Nautilus\" était le plus grand sous-marin artisanal du monde, avec 18 mètres. L\'armée l\'a renfloué et acheminé jusqu\'à Copenhague.
Lors de son lancement, il y a neuf ans, le "Nautilus" était le plus grand sous-marin artisanal du monde, avec 18 mètres. L'armée l'a renfloué et acheminé jusqu'à Copenhague. (ANDERS VALDSTED / SCANPIX DENMARK / AFP)

"Une action délibérée à l'origine du naufrage"

Après le renflouage du Nautilus et les fouilles menées à bord, la police danoise accueille avec scepticisme la version de Peter Madsen. "Il semble qu'une action délibérée soit à l'origine du naufrage du sous-marin", a affirmé, dimanche, Jens Moller. Le chef de la police criminelle examine donc l'hypothèse d'un acte volontaire à l'origine du naufrage. Certains médias danois jugent possible que Peter Madsen ait lui-même coulé son sous-marin pour maquiller un crime.

Des policiers mènent des recherches à bord du \"Nautilus\", un sous-marin artisanal de 18 mètres de long, dimanche 13 août à Copenhague (Danemark).
Des policiers mènent des recherches à bord du "Nautilus", un sous-marin artisanal de 18 mètres de long, dimanche 13 août à Copenhague (Danemark). (JENS NOERGAARD LARSEN / SCANPIX DENMARK)

Soupçonné d'homicide involontaire, le concepteur du sous-marin a été placé en détention provisoire, mais il nie les accusations portées contre lui. Peter Madsen affirme avoir laissé la journaliste sur l'île de Refshaleoen, près de Copenhague, jeudi soir après l'interview. Pour le moment, le mystère reste entier sur le sort de cette journaliste indépendante basée en Chine et aux Etats-Unis, qui a travaillé, entre autres, pour le New York Times et le Guardian. "Nous espérons encore trouver Kim Wall vivante, résume Jens Moller, mais nous nous préparons à l'hypothèse qu'elle ne le soit plus."