Un A380 d'Air France forcé d'atterrir en Allemagne, faute de carburant

L'avion a dû voler une demi-heure de plus que prévu pour contourner l'espace aérien kazakh, fermé pour le lancement d'une fusée. 

Un Airbus A380 décolle de l'aéroport international de Santiago (Chili), le 25 mars 2014.
Un Airbus A380 décolle de l'aéroport international de Santiago (Chili), le 25 mars 2014. (MARTIN BERNETTI / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Petit changement de programme à bord. Un A380 d'Air France a dû atterrir à Hambourg (Allemagne) plutôt qu'en France, mercredi 26 mars, faute de carburant. Le lancement d'une fusée a entraîné la fermeture de l'espace aérien kazakh, ce qui a contraint le vol Shanghai-Paris  à dévier sa route. L'avion a dû voler une demi-heure de plus que prévu et s'est retrouvé à court de carburant. 

Pas de panique pour autant, puisque le pilote a simplement changé de destination. Un porte-parole d'Air France explique qu'Hambourg était "une bonne solution car c'est un aéroport de de bonne taille qui peut accueillir l'A380". L'avion est arrivé à destination avec 2h10 de retard. Le porte-parole n'était pas en mesure de dire si d'autres avions d'autres compagnies avaient dû se dérouter.